Lemon Depro

L'univers professionnel vu par un citron préssé.

De retour des Etats-Unis, je me permet de vous partager ma vision d’Uber. Etant sans véhicule la bas, je dois avouer qu’il est bien plus facile de prendre un Uber ou un Lyft (le concurrent de Uber), qu’un Taxi, un bus ou un métro !

On peut sans aucun doute dire qu’Uber est une idée géniale, et surtout qui va se développer dans de nombreux secteurs. Pour bien moins cher qu’un transport en Taxi, je suis amené à ma destination, avec en plus très souvent des petits plus appréciables, comme des petits bonbons ou une bouteille d’eau ! Ce qu’aucun taxi ne m’offrirait !

En France, comme à l’accoutumée, les gens y vont à reculons dès lors que leurs habitudes sont bouleversées, gréve des taxis, manifestations en tout genres… Pourtant avez vous déjà essayé d’attraper un taxi à Paris ? C’est quasi mission impossible !
Afin d’arrondir les angles, le gouvernement à donc mis des freins au développement d’Uber en France. Cela passe déjà par une formation nécessaire, appelée formation VTC (Voiture de Transport avec Chauffeur ), cette formation et nécessaire depuis le 1er janvier 2017 pour toute personne souhaitant transporter professionnellement d’autres personnes. Il faut donc disposer d’une carte VTC (une sorte de permis chauffeur) afin de pouvoir exercer ce métier.

L’uberisation affecte d’autres secteurs

Quand on entends le mot Uberisation on pense inévitablement à Air Bnb, pourtant il y a un autre secteur qui est fortement affectée par ce système économique, c’est celui de la formation. En effet de plus en plus de portails sur internet se créent et proposent de « louer » le professeur de votre choix. Cela est dores est déjà un franc succès pour les cours de guitare, avec de nombreuses applications permettant d’apprendre la guitare. Mais c’est aussi inévitablement un énorme succès pour les cours de langue. Vous pouvez depuis l’écran de votre ordinateur apprendre n’importe quelle langue du monde, et la parler avec une personne du pays concerné, c’est tout simplement une révolution !